cliquez pour lancer la vidéo

600 jacinthes pour aider les malades du cancer

 Les bénévoles de l’antenne du Terrassonnais de la Ligue contre le cancer de la Dordogne ont vendu des jacinthes pendant trois jours à l’hypermarché Auchan, jeudi 7, vendredi 8 et lundi 11 février. Le directeur du magasin, Julien Malroux, leur avait donné au préalable 600 bulbes de fleurs aux couleurs chatoyantes.

LIRE LA SUITE   SUD OUEST


Les jeunes handballeuses gagnent

Le weekend dernier, l’équipe 1 des seniors filles du Périgord Noir Handball recevait Rochechouart à La Canéda . Après leur match nul 25 à 25 à Panazol, le weekend dernier,les Belettes voulaient remonter la pente et c’est ce qu’elles ont fait de main de maître.

LIRE LA SUITE   LA MONTAGNE


 

Des conseillers peu nombreux

Le dernier conseil municipal de Terrasson s’est tenu avec peu de conseillers municipaux. Au titre de la DETR 2019, la municipalité sollicite une aide pour la rénovation d’un bâtiment communal afin d’y installer l’atelier
d’un artisan d’art.

LIRE LA SUITE  ED


Dernière foire primée de la saison

Le Périgord est réputé pour sa gastronomie et ses marchés au gras : oies et canards gavés au maïs, sont un gage de qualité pour ces produits du terroir appréciés de tous les gourmets.

LIRE LA SUITE   LA MONTAGNE


 

10.000 € de plus au Téléthon

C’est un chèque de près de 10.000 euros que les responsables locaux du Téléthon vont remettre aux chercheurs. Une somme collectée grâce à de nombreux efforts.

LIRE LA SUITE   LA MONTAGNE


 

Des podiums pour le karaté

Quinze compétiteurs sont allés dimanche 27 janvier défendre les couleurs du ALSamouraï karaté club de Terrasson lors du championnat départemental Kata.Onze d’entre eux sont rentrés médaillés.

LIRE LA SUITE    LA MONTAGNE


Quand la danse séduit et interroge

À Terrasson, l’Imagiscène accueillera, vendredi 8 février, à 20 h 30, « No land demain ? », de Faizal Zeghoudi, autre chorégraphe bordelais. Ses créations sont souvent inspirées par des sujets d’actualité et des préoccupations sociales. C’est le cas de « No land demain ? » qui évoque le drame des migrants à travers la guerre, la traversée en mer et l’arrivée sur le rivage. La représentation s’accompagne d’une installation plastique dans laquelle les spectateurs sont invités à s’immerger. Créé en novembre 2017 au festival [TrafiK] à Bergerac, le ballet regroupe huit danseurs dont Anthony Berdal, bergeracois d’origine.

LIRE LA SUITE  SUD OUEST