• Accueil

Tatouages pour tous

tatoueuseLe tatouage est devenu en l’espace de quelques années un phénomène de mode. Il sait se faire discret ou ostentatoire, selon sa personnalité et le style recherché. Depuis la fin octobre, la ville de Terrasson n’échappe pas à la mode. Une nouvelle enseigne « Sybelle tatoo » a vu le jour au 22 de l’avenue Charles de Gaulle. Installée en Corrèze depuis 2011, Florence a fait le choix de s’établir à Terrasson. Dans une ambiance zen, la tatoueuse professionnelle propose également du maquillage permanent, des extensions de cils. Celle qui a un moment de sa vie a eu à faire face à la maladie dessine et crée le tatouage comme un ornement thérapeutique afin de permettre à d’anciennes malades de retrouver leur féminité. Elle travaille sur rendez-vous, du mardi au samedi de 9h30-12h30/14h-19h et sur devis.


Une diététicienne en ville

dieteticienneCela fait quelques mois que Céline Dechâtre, a installé son cabinet de diététicienne nutritionniste, au 10 rue Aristide Briand, juste au-dessus du magasin de son époux. « J’ai osé franchir le pas de l’installation en libéral » dit la jeune femme, qui après un DUT génie biologique option diététique, obtenu en 2001, puis un Brevet professionnel en pharmacie, travaille aussi à temps partiel en pharmacie. Céline reçoit à son cabinet sur rendez-vous. Après une enquête alimentaire approfondie, elle prodigue des conseils sur une perte de poids, un rééquilibrage alimentaire, un régime approprié en cas de pathologie comme le diabète…en établissant un protocole. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, sauter un repas, ne manger que des légumes verts ne sont pas la solution pour espérer maigrir durablement. La diététicienne donne la recette : « Pour être en forme, il faut piocher dans chaque famille d’aliments l’ensemble des nutriments qui nous sont nécessaires. Nul ne peut ignorer désormais la corrélation entre certaines maladies et la nutrition». Selon la diététicienne, il convient d’apprendre à manger sainement en choisissant de bons produits (de saison) et « en adaptant leurs quantités fera de nous des biens mangeurs. » Des recettes toutes simples, faibles en calories, comme le clafoutis aux tomates, la crème renversée, la panna cotta légère vanillée aux kiwis… elle en propose même sur son facebook celinedechâtre. Alors en cette rentrée, pensons aussi à notre forme !


Claudia-Augustine et Michel Paquet ont ouvert le Comptoir d’Augustine

Comptoir dAugustineAu 17 de la Place Saint Roch, Claudia-Augustine et Michel Paquet ont ouvert le Comptoir d’Augustine. Quand on pousse la porte du commerce, à la belle devanture bleue,  nous nous retrouvons plongés dans une véritable caverne d’Ali Baba que seuls les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître. On redécouvre avec un plaisir certain, un charme un peu désuet, le bonheur des drogueries d’autrefois. Ces produits authentiques d’un temps passé ont marqué des générations, souvenirs…souvenirs. Alimentaire et objets usuels, se côtoient admirablement bien dans ce showroom sublimement orchestré. Le couple a collectionné de nombreuses antiquités d’art populaire, qu’ils proposent aussi à la vente.


Une bière made in Terrasson

CORNUJohnny et Clara Cornu se sont installés il y a un an et demi à Terrasson pour ouvrir une cave à bière, rue Cournarie.

La ville centre, avec ses différents services, leur a plu, et c'est ainsi qu'ils ont ouvert leur boutique proposant une grande variété de bières : des cervoises locales, plusieurs brasseries artisanales ont fleuri depuis quelques années en Dordogne, mais aussi des bières belges, allemandes, du monde… blondes, blanches, ambrées ou brunes. Et depuis la fin avril : la Terrasson’aise, une bière brassée à Saint Saud Lacoussière et élaborée selon la recette de Johnny et les goûts de ses clients. Une idée qui a séduit le Maire de Terrasson, « c’est un bon moyen de mettre en avant les savoir-faire locaux ».

Sur l’étiquette on aperçoit en fond le Pont Vieux, emblème de la cité. Cette bière a la particularité d’être légère et aromatisée, avec des notes d’agrume et de citron.

A consommer bien sûr avec modération. On peut aussi la trouver à la carte de quelques restaurants de Terrasson. Johnny a déjà d’autres breuvages en tête pour décliner toute une gamme, toujours en corrélation avec sa ville d’adoption. Il imagine aussi des ateliers d’initiation et de fabrication.


  • 1
  • 2