Sa majesté la pierre

    PONTVIEUX 05 303ac

    Depuis prés de mille ans, le Pont Vieux relie les deux rives de la Vézère et a favorisé l'expansion de la ville de l'époque gallo-romaine à la Renaissance. Il vient de bénéficier d'une cure de jouvence et constitue une belle promenade entre la ville ancienne et la base de nautique.

    André Delmas, historien terrassonnais, portait une attention particulière sur ce monument majeur de l’histoire et le définissait ainsi : « Il est caractérisé par ses cinq arches, moitié en ogives, moitié en plein cintre, qui soulignent à la fois son ancienneté (XIe-XIIe siècle) et son histoire tourmentée, celui-ci ayant été en partie détruit durant les Guerres de religion. Depuis, il a fait l’objet de travaux durant les XVIIIe et XIXe siècles. Les avant-becs des piles du pont sont de formes variables, le dernier avant la rive droite ayant conservé sa forme en bec pointu selon la méthode romaine, les autres possédant parfois ce caractère à leur base. » Dès 1904, le pont est un bâtiment classé au titre des Monuments historiques et, à cette occasion, la Société Historique et Archéologique du Périgord fait paraître un long article dans sa savante publication.