cliquez pour lancer la vidéo

Troisième fleur

brasset fleuri

Bâtir à la Morélie

Les Bois de la Morelie, un lieu à vivre

morelliSitué dans un cadre champêtre, à l'ouest de Terrasson, plein sud, à proximité des voies de communication et du centre-ville,le lotissement des Bois de la Morélie est une des premières actions en faveur de l'accueil de nouveaux résidents. Après les premières visites, voici venu celui des premières ventes.

Lancé au printemps 2015, l'Observatoire de l'Habitat de la Ville de Terrasson-Lavilledieu a retenu le site des Bois de la Morélie pour y implanter sur une surface totale 11 000 m2 8 lots. Les aménagements, travaux de voirie, l'assainissement ainsi que les réseaux en eau potable, distribution électrique, distribution en gaz, télécommunicationssont en cours de réalisation. Dans un second temps seront réalisés les travaux d'embellissement, notamment floraux et végétaux ainsi que les terrains arborés.

morelie02Pour Pierre Delmon, l’atout majeur est celui de la fiscalité qui est devenue une des plus attractives de la région : « quelle ville peut assurer à ses administrés des taux d’imposition inchangés depuis 22 ans et même qui baissent depuis 5 ans de 7 % ! »

Lorsque qu’il a mesuré que le poids de la fiscalité amenait des propriétaires à céder leur bien et freinait bien des accessions à la propriété, Pierre Delmon a voulu inverser ces tendances qui entraîneraient une dévitalisation progressive de la ville mais aussi donneraient de noires perspectives aux habitants : « c’était de ma responsabilité de prendre la décision de baisser les impôts ; je l’ai fait. »

Géographiquement particulièrement bien située, Terrasson-Lavilledieu s’est dotée aussi d’infrastructures et de services dignes d’une ville de 10 000 à 15 000 habitants ce qui explique l’objectif fixé par le maire.

Les indicateurs du marché de l’immobilier sont, par ailleurs, au beau fixe pour la commune. Les comparaisons de prix sont favorables à une reprise des transactions et les établissements financiers sont attentifs à toute demande. Globalement, les professionnels se félicitent de l’initiative de la municipalité et souhaitent un partenariat où chacun contribuera à la réussite des projets présentés et étudiés 

Renseignements : Observatoire de l'Habitat - Hôtel de Ville - 05 53 51 47 00 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


Mots-clés : observatoire habitat, La Morélie

Paroles d'ici et maintenant

Je suis né à Terrasson, je suis un Niclard...

Claude Dalmay,
Retraité

DALMAY

Lire la suite

Vidéo à ne pas manquer

Le selfie du moment

L'Oeil de Palo sous les projecteurs


photo prestation 2SXV7Y7O0 300x 1Pour la 4ème année consécutive, la Chambre de métiers et de l’artisanat en Dordogne organisait, conjointement avec le Crédit Agricole Charente Périgord et le service aux Droits des femmes et à l’égalité de la préfecture de Dordogne, le prix Elles M l’artisanat. Parmi les lauréates 2019, Gaëlle Ciliberti, photographe, plus connue à Terrasson sous le nom de son studio « l’œil de Palo » qu’elle a ouvert, sur l‘espace Charles de Gaulle, avec son compagnon Benjamin. La photographe a reçu son trophée dans la catégorie Cheffes d’entreprises artisanales créées de moins de 3 ans.

Ce concours émane d’une réelle volonté de valoriser la place des femmes dans l’artisanat encore trop peu reconnue, puisqu’elles représentent seulement 22.3% (2 723 dirigeantes) des 12 208 chefs d’entreprise artisanale de la Dordogne. Elles sont majoritairement présentes sur les secteurs de soin à la personne (41%) et service (21%) puis de fabrication (17%), d’alimentation (16%) et enfin du bâtiment (5%). Qu’elles soient chefs d’entreprise, conjointes, associées, apprenties... leur travail et leur implication sont rarement récompensés ou mis en avant. C’est avec cet objectif que ce concours a vu le jour.
Gaëlle a la passion du 8ème art, après des études en commerce international, c’est la photographie, en autodidacte, qu’elle a choisie pour profession,  avec beaucoup de travail et une longue expérience. Elle réalise des shooting photos, des reportages de mariages, de défilé de mode, des portraits d’enfants, des photos d’identité...Elle a le coup d'oeil, sait faire passer une émotion, une lumière, capturer un instant magique, un regard... De mai à fin août, elle occupe également l’échoppe L’eau de Vie, rue de la halle, en proposant des photos rétro en habits d’époque.
Les lauréates se sont vues remettre une création originale d’un autre Terrassonnais talentueux, Thibault Lafleuriel, souffleur de verre, qui occupe l’échoppe la Verrerie de Terrasson. Un trophée inspiré du plancton, pour une alliance de la transparence du verre et de la brillance de l’argent.


 

Les selfies