Imagiscène - 2019-2020

programme imagiscene 2019-2020

Terrasson célèbre " Un seul rugby"

30 november pv2 2

12 h 30-15 h Repas-débat. 15h 30-17h 30 Masterclass. 17h 30-22h30 Bodega.

Pas de hausse des taux d'imposition communaux pour la 31e année consécutive

photo prestation 2ARTF03RQ 300x 1 1Ce conseil municipal était dans sa majeure partie consacré aux orientations budgétaires 2019 qui ont pour but d’informer l’ensemble des élus et de préparer le prochain budget, le dernier de la mandature qui sera voté le 16 avril. Le maire a tout d’abord dressé le contexte géopolitique tendu de la France face à la zone Europe et à l’international : ralentissement de la dynamique économique, inflation pesant sur les ménages, perspectives de croissance modérée, dégradation des finances publiques. Malgré la baisse continue des dotations de l’état, les bouleversements juridiques, financiers, institutionnels, les orientations budgétaires s’inscrivent dans la continuité de la méthode et des fondamentaux de politique municipale : maîtrise et contrainte des dépenses de fonctionnement, pas de hausse des taux d’imposition communaux, poursuite du désendettement et d’une politique d’investissements soutenue.

Pas d'augmentation des tarifs publics des services municipaux

En ce qui concerne les budgets annexes, la ville n’augmentera pas la redevance communale sur l’eau potable (0,13 euros le m3), comme elle s’y est engagée depuis 2006, et elle investira, près de 380.000 euros pour la réfection du réseau et plus particulièrement rue Gambetta et au réservoir du cimetière. Les tarifs du cinéma, structure dynamique (25.000 entrées en 2018, contre 20.000 en 2014) participant à l’animation de la ville, restent inchangés, les investissements devraient porter sur des travaux d’accessibilité. Idem pour les jardins de l’Imaginaire, mais il sera proposé un tarif à 2 € (gratuit en dessous de 10 ans) pour les six animations nocturnes de la saison estivale. Les investissements, de l’ordre de 25.000 € porteront sur le réaménagement du chemin des fontaines, la récupération d’eau et le bassin. S’agissant du Pôle des services publics, le maire a rappelé l’installation du CIAST et du siège social de la Communauté de Communes du Terrassonnais en Périgord Noir Thenon Hautefort, non tenus au versement d’un loyer comme le payait Pôle Emploi, mais d’une quote-part de l’annuité de l’emprunt, représentant une perte de 24.500 euros par an pour la Ville. Le budget ville se construira lui aussi sans sortir du cercle vertueux municipal, mais dans un contexte de grande vigilance, avec une baisse continue des dotations de l’Etat. Le montant estimé de la Dotation Globale de Fonctionnement devrait avoisiner pour 2019 les 600.000 euros. Pierre Delmon a une nouvelle fois annoncé qu’il n’y aurait pas de hausse des taux d’imposition communaux, pour la 31ème année consécutive, ni d’augmentation des tarifs publics des services municipaux. Du côté des dépenses de fonctionnement, les charges à caractère général sont évaluées aux alentours de 2,140 millions d’euros et les frais de personnel estimés à 4,1 millions d’euros.

4,2 millions d’euros autour de trois grands projets structurants

En matière de dépenses d’investissement, la municipalité prévoit une somme avoisinant avec les restes à réaliser environ 4,2 millions d’euros autour de trois grands projets structurants : la création d’un atelier d’artisans d’art qui devrait être terminé pour début juillet, avec une esplanade paysagère rue de la Traverse, la réfection de la rue Alphonse Daudet avec les jardins du Brasset, le square, réalisation d’une passerelle à hauteur du stade (800.000 euros), et la grange de Lavilledieu (120.000 euros) ; des investissements récurrents dédiés à la vie quotidienne des Terrassonnais avec la voirie, le pluvial, les écoles, le sport, l’éclairage public, les cimetières pour près de 2 millions d’euros ; et une provision pour dépenses imprévues, pour acquisitions et études (place Marcel Paul, place de la Libération).

"Un territoire qui ne crée pas d'économie est un territoire qui s'appauvrit"

« On connaissait ce que ca allait être, on n’a pas de remarque particulière, la fin de la mandature a connu des bouleversements par rapport à la réforme territoriale» a dit M. Valade, puis poursuivant sur l’intercommunalité «...l’équilibre entre le fonctionnement des communes n’est pas atteint au sein de la communauté de communes, le fait que l’on ait perdu la compétence économique pose problème à la ville centre ». « Vous avez bien résumé la situation » a dit en substance le Maire, « peut-être que la prochaine communauté de communes devra réfléchir à des investissements porteurs. La ville a fini de caler l’arrivée d’entreprises sur ces 5 dernières années, mais, depuis, l’économie est en stagnation. Je regrette que la zone économique de dimension départementale et régionale de près de 40 hectares n’ait pas été faite. Un territoire qui ne crée par d’économie donc de l’emploi est un territoire qui s’appauvrit... Tout finira bien de se mailler de gré ou de force ».


Paroles d'ici et maintenant

Originaire de Lyon mon installation à Terrasson en 2013 est un véritable coup de cœur

Pierre Frigot,
professeur de
Aïkido

Pierre Frigot

Lire la suite

Vidéo à ne pas manquer

Le selfie du moment

Tatouages pour tous


Le tatouage est devenu en l’espace de quelques années un phénomène de mode. Il sait se faire discret ou ostentatoire, selon sa personnalité et le style recherché. Depuis la fin octobre, la ville de Terrasson n’échappe pas à la mode. Une nouvelle enseigne « Sybelle tatoo » a vu le jour au 22 de l’avenue Charles de Gaulle. Installée en Corrèze depuis 2011, Florence a fait le choix de s’établir à Terrasson. Dans une ambiance zen, la tatoueuse professionnelle propose également du maquillage permanent, des extensions de cils. Celle qui a un moment de sa vie a eu à faire face à la maladie dessine et crée le tatouage comme un ornement thérapeutique afin de permettre à d’anciennes malades de retrouver leur féminité. Elle travaille sur rendez-vous, du mardi au samedi de 9h30-12h30/14h-19h et sur devis.   

Les selfies