cliquez pour lancer la vidéo

Troisième fleur

brasset fleuri

Bâtir à la Morélie

La troisième fleur est arrrivée

LOGO VVVFC’est désormais officiel, en ce début d’année 2019 : Terrasson-Lavilledieu a obtenu une troisième fleur au concours des villes et villages fleuris.

LOGO VVVF copie02 copie copieOn se souvient que le jury s’était rendu le 10 juillet dernier à Terrasson afin de visiter la commune, sous la conduite des élus, du directeur des services techniques et du responsable des espaces verts. Pour Pierre Delmon « Cette 3ème fleur vient couronner les efforts faits par la ville et ses services, depuis plusieurs années, pour améliorer le cadre de vie des terrassonnaises et terrassonnais. Nous avons élaboré une véritable stratégie environnementale qui porte aujourd’hui ses fruits. Nous sommes fiers de cette distinction que nous appelions de nos vœux et que nous dédions à l’ensemble des Terrassonnais et Terrassonnaises. Cette troisième fleur est aussi un plus en matière d’attractivité touristique, nous faisons désormais partie du cercle restreint des communes de 3 fleurs».

870x489 vvf03 copiePlusieurs critères ont remporté l’adhésion  du jury. Terrasson a développé le concept de « ville jardin », qu’elle poursuit à l’occasion de la mise en valeur de son patrimoine bâti et des aménagements urbains. Sur les places du centre ancien, plusieurs types de jardins ont été créés. Les entrées de ville sont végétalisées, et offrent l’été des touches colorées, la traversée de Terrasson est une véritable coulée verte, et le développement durable n’est pas un vain mot  puisque herbicides et pesticides font l'objet d'une gestion contrôlée respectueuse de l'environnement, privilégiant pour ses espaces verts compostage, paillage, traitements naturels, auxiliaires de cultures. N’oublions pas non plus le site des Jardins de l’Imaginaire, véritable locomotive touristique végétale. La ville dispose de 40 hectares d’espaces verts, entretenus de main de maître par les jardiniers municipaux. 

jury copie«Cette Troisième fleur explique Pierre Delmon, est une reconnaissance et un encouragement. C’est aussi une plus grande visibilité au niveau national. Elle témoigne de nos actions en terme d’amélioration de notre environnement et ajoute à notre attractivité. Poursuivons notre travail pour atteindre la quatrième fleur à laquelle nous devrons prétendre dans deux ans. N’oublions pas que, seule, la Ville de Périgueux a ce label en Dordogne. Voici un défi qui mérite d’être relevé.»

 Ce label qui fête en 2019 ses 60 ans, prend en compte les aspects environnementaux, écologiques et sociétaux, un trio gagnant pour Terrasson. C'est lors d'une cérémonie que sera remis trés officiellement attribué cette troisième fleur.

 

EN SAVOIR PLUS  logo VVF



 

Mots-clés : Tourisme, Villes et villages fleuris, environnment

Paroles d'ici et maintenant

Je suis né à Terrasson, je suis un Niclard...

Claude Dalmay,
Retraité

DALMAY

Lire la suite

Vidéo à ne pas manquer

Le selfie du moment

L'Oeil de Palo sous les projecteurs


photo prestation 2SXV7Y7O0 300x 1Pour la 4ème année consécutive, la Chambre de métiers et de l’artisanat en Dordogne organisait, conjointement avec le Crédit Agricole Charente Périgord et le service aux Droits des femmes et à l’égalité de la préfecture de Dordogne, le prix Elles M l’artisanat. Parmi les lauréates 2019, Gaëlle Ciliberti, photographe, plus connue à Terrasson sous le nom de son studio « l’œil de Palo » qu’elle a ouvert, sur l‘espace Charles de Gaulle, avec son compagnon Benjamin. La photographe a reçu son trophée dans la catégorie Cheffes d’entreprises artisanales créées de moins de 3 ans.

Ce concours émane d’une réelle volonté de valoriser la place des femmes dans l’artisanat encore trop peu reconnue, puisqu’elles représentent seulement 22.3% (2 723 dirigeantes) des 12 208 chefs d’entreprise artisanale de la Dordogne. Elles sont majoritairement présentes sur les secteurs de soin à la personne (41%) et service (21%) puis de fabrication (17%), d’alimentation (16%) et enfin du bâtiment (5%). Qu’elles soient chefs d’entreprise, conjointes, associées, apprenties... leur travail et leur implication sont rarement récompensés ou mis en avant. C’est avec cet objectif que ce concours a vu le jour.
Gaëlle a la passion du 8ème art, après des études en commerce international, c’est la photographie, en autodidacte, qu’elle a choisie pour profession,  avec beaucoup de travail et une longue expérience. Elle réalise des shooting photos, des reportages de mariages, de défilé de mode, des portraits d’enfants, des photos d’identité...Elle a le coup d'oeil, sait faire passer une émotion, une lumière, capturer un instant magique, un regard... De mai à fin août, elle occupe également l’échoppe L’eau de Vie, rue de la halle, en proposant des photos rétro en habits d’époque.
Les lauréates se sont vues remettre une création originale d’un autre Terrassonnais talentueux, Thibault Lafleuriel, souffleur de verre, qui occupe l’échoppe la Verrerie de Terrasson. Un trophée inspiré du plancton, pour une alliance de la transparence du verre et de la brillance de l’argent.


 

Les selfies